L’Apartheid et l’animal – Protection de la nature et extinction de la modernité

22,00


Cette étude sur les parcs nationaux d’Afrique australe veut montrer comment les aires protégées sont emblématiques d’une approche moderniste et coloniale de l’écologie.

1 en stock (peut être commandé)

UGS : WIL-2019-001 Catégorie : Étiquette :

Résumé

Cette étude sur les parcs nationaux d’Afrique australe veut montrer comment les aires protégées sont emblématiques d’une approche moderniste et coloniale de l’écologie.

Si la modernité se définit par l’acte de séparer, alors nous sommes déjà entrés dans le monde d’après, marqué au sceau de la coprésence – qui fait voler en éclat les frontières modernes.
Nos tentatives répétées de faire des « enclaves de nature » se heurtent partout aux logiques d’un monde connecté – écologiquement et socialement.

Pour sortir de cette écologie des parcs, Estienne Rodary nous invite à repenser radicalement les rapports des sociétés humaines à la Terre.

Le premier essai d’écologie politique du fondateur de la géographie environnementale.

 

Collection de l’éditeur : Le monde qui vient.

Détails produit : livre broché.

Sommaire :

Introduction : l’idée connective

1 Conservation enclavée
Préfiguration
Exclusion
Ségrégation

2 Connectivité, origines
Cybernétisation
Systématisation
Réticulation
Gaïaisation

3 Conservation connective : mobilisation
Participation
Buffles et participants : espace sélectif

4 Conservation connective : circulation
Transnationalisation
Éléphants et impérialistes : espace extensif
Guépards et migrants : espace extrusif
Lions et touristes : espace intrusif

5 Conservation connective : translocation
Vaches et paysans : espace contractif
Rhinocéros et déplacés : espace translatif

Conclusion : politiques de connectivité

Annexes
Entretiens cités
Figures
Bibliographie
L’auteur

 

 

Caractéristiques

Poids 0.385 kg
Dimensions 13 × 20 cm
Date de parution

21/08/2019

Langue

français

Nombre de pages

340 pages

EAN13 ou ISBN

9782918490777

Auteur

Estienne Rodary

Éditeur

Wildproject